#Presse - Intelligence Artificielle et recrutement : une utilisation responsable !

December 11, 2017

L’utilisation responsable de l’Intelligence Artificielle dans le recrutement

 

Conscients de l’émergence de l’Intelligence Artificielle dans leur domaine, les RH doivent pouvoir développer une maîtrise de ce nouvel outil pour rester à la pointe de leur métier et éviter d’être confrontés à des dérapages. En réponse aux interrogations actuelles générées par le sujet, Data4job, professionnel des outils RH, conçoit des technologies qui allient à la fois productivité, Innovation mais aussi responsabilité.

 

Interview d'Houssem Hamza - CEO et co-fondateur de Data4job - pour le magazine ANDRH/Personnel

 

 

 

 

Quel avantage représente l’Intelligence Artificielle dans l’identification du candidat idéal ?

 

Le recrutement a longtemps été une activité purement humaine, puis les premiers outils informatiques ont facilité le suivi, permettant de raccourcir les cycles, améliorer la productivité des recruteurs et l’expérience candidat.

 

Ensuite les outils se sont positionnés sur l’aide à la décision, en instaurant des règles simples pour filtrer automatiquement les candidatures, avec des résultats mitigés : on est virtuellement capable de traiter plus de candidatures puisqu’une partie est éliminée automatiquement, mais ce filtre basé sur des mots clés manque de nuance et est loin d’être parfait.

 

L’intelligence artificielle se positionne pour remplacer cette première génération de filtres et réconcilier candidats et recruteurs avec la technologie. Les algorithmes peuvent analyser de manière fine à la fois le fond et la forme de l’ensemble des données de recrutement: CV et offres bien sûr, mais aussi lettre de motivation, mails échangés, tests, voire conversations téléphoniques et entretiens vidéo.

 

Ces informations sont comparées à des données similaires, par exemple concernant les décisions passées de recruteurs ou la performance et l’évolution de collaborateurs similaires. La pertinence d’un candidat par rapport aux besoins de l’entreprise est donc évaluée instantanément, de manière complète et objective. En plus la pertinence de l’algorithme s’améliore naturellement avec le temps.

 

 

 

Quelles sont les limites de ce dispositif ? Pourquoi faut-il rester vigilant face à lui ?

 

L’algorithme ne différencie pas les critères les uns des autres. Il note l’ensemble des champs dans la description d’un profil et leurs combinaisons et essaye de répliquer les schéma « gagnant » à tous les coups. L’algorithme peut ainsi s’appuyer sur des éléments impossibles à prendre en compte aux niveaux éthique et légal. Il pourra ainsi aboutir à des discriminations basées sur le sexe des candidats, leur âge, leurs origines, etc.

 

De plus, l’intelligence artificielle s’appuie beaucoup sur la généralisation de ce qui a été vu dans le passé, ce qui peut être un frein par exemple pour changer de stratégie de recrutement.

 

 

Quelle solution est-il possible d’associer à l’Intelligence Artificielle pour n’en retenir que les aspects positifs ?

 

Nous sommes responsables des algorithmes mis en place et surtout, nous devons développer des moyens de contrôle. L’Intelligence Artificielle sert à générer des règles mais avant que celles-ci ne soient appliquées, une phase de contrôle manuel doit s’opérer.

 

L’humain, dans son rôle de modérateur, confirme ou non la pertinence du «matching» indiqué. Il s’agit donc d’adopter une utilisation responsable des nouvelles technologies. Ces dernières ont été créées pour rester au service de l’humain mais pour cela, il faut rester critique là où elles peuvent générer de l’abus.

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Publications sélectionnées

#SRH - Retour sur le Salon des Solutions Ressources Humaines - Paris - 2018

April 23, 2018

1/9
Please reload

Dernières publications
Please reload

Archive